Rodolphe GUILHOT

Doctorant en Histoire (CNU 21 - Histoire, civilisation, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux)

Rodolphe.Guilhot@etu.univ-savoie.fr

Titre de la thèse : Régner, exercer le pouvoir et prétendre à l'empire aux IXe et Xe siècles
entre Provence, Bourgogne et Italie  : Louis III l'Aveugle, Rodolphe II et Hugues de Provence
To reign, to rule and to claim the Empire in the 9th and 10th centuries between Provence, Burgundy and Italy : Louis III The Blind, Rudolf II and Hugh of Provence

Mots-clés : Royauté post-carolingienne, Provence (royaume) - Haut Moyen âge, Aristocratie, Bourgogne (royaume) - Haut Moyen âge, Idée d'Empire, Italie (royaume) - Haut Moyen âge
Post-carolingian kingship, Provence (kingdom) - Early Middle Ages, Aristocracy, Burgundy (kingdom) - Early Middle Ages, Idea of Empire, Italy (kingdom) - Early Middle Ages

Directeur de thèse : Laurent RIPART


Résumé du projet de thèse: Après l'année 888 et la mort de Charles III le Gros, l'émiettement de l'empire carolingien se traduisit par l'apparition de nouveaux royaumes, notamment en Bourgogne et en Provence, et l'élection de nouveaux rois, plus ou moins liés par le sang aux Carolingiens, dans les différents royaumes de l'empire.
Parmi eux, trois rois de Provence et de Bourgogne régnèrent également un temps sur le royaume d'Italie : Louis III l'Aveugle († 928), Rodolphe II († 937) et Hugues de Provence ou Hugues d'Arles († 947). Deux d'entre eux firent état de prétentions à l'empire : Louis III l'Aveugle, qui fut effectivement couronné à Rome par le pape Benoît IV en février 901 avant de subir de sévères revers, et Hugues, comte et marquis de Provence (c.912) puis roi d'Italie (926), dont les ambitions impériales affichées restèrent pourtant vaines.
L'objet de cette thèse est de mener une étude comparative des règnes de ces trois rois afin de déterminer les réseaux de pouvoirs et de fidélités sur lesquels ils s’appuyèrent pour exercer leur pouvoir et gouverner leurs royaumes de Provence et de Bourgogne d'une part, et le royaume d'Italie d'autre part. L'articulation de ces réseaux de part et d'autre des Alpes est mise en lumière, tout comme l'impact de leurs ambitions impériales (dans le cas de Louis III l'Aveugle et Hugues de Provence) sur les interactions au sein de ces réseaux. Enfin, est examiné le rôle de ces réseaux dans les facteurs pouvant expliquer leurs échecs respectifs en Italie (Louis III l'Aveugle et Rodolphe II) ou leur relatif succès (Hugues de Provence).

Résumé du projet de thèse en anglais: After the year 888 and the death of Charles III the Fat, the collapse of the Carolingian empire resulted in the appearance of new kingdoms, especially in Burgundy and Provence, and the election of new kings, more or less related by blood to the Carolingians, in the different kingdoms of the empire.
Among them, three kings of Provence and Burgundy also ruled for a time the kingdom of Italy: Louis III the Blind († 928), Rudolph II († 937) and Hugh of Provence or Hugh of Arles († 947) . Two of them made claims to the empire: Louis III the Blind, who was effectively crowned in Rome by Pope Benedict IV in February 901 before suffering a serious setback, and Hugh, count and margrave of Provence (c.912) then King of Italy (926), whose imperial claims nevertheless remained vain.
The subject of this thesis is to do a comparative study of the reigns of these three kings in order to determine the networks of powers and loyalties on which they leaned to rule their kingdoms of Provence and Burgundy on the one hand, and the Kingdom of Italy on the other. The articulation of these networks on both sides of the Alps is highlighted, as is the impact of their imperial ambitions (in the case of Louis III the Blind and Hugh of Provence) on the interactions within these networks. Finally, the role of these networks in the factors that may explain their respective failures in Italy (Louis III the Blind and Rudolf II) or their relative success (Hugh of Provence) is examined.