Angelo COLOMBO

Professeur en littérature italienne moderne.

Angelo.Colombo@univ-smb.fr

Equipe de recherche

Axe 1.3. Conflits et échanges culturels en Europe, Méditérranée, Italie


Membre du Comité scientifique des revues «Seicento e Settecento» (Université de Florence), «Otto/Novecento» (Université catholique de Milan), «Sinestesieonline» (Université de Salerne) et «Franco-Italica. Rivista italo-francese di italianistica e di letterature comparate» (Université Savoie Mont Blanc et Université de Turin) ; il codirige la revue «REM. Rivista internazionale di studi su Eugenio Montale» et est membre du comité scientifique des collections universitaires «Negotia litteraria» (Université de Lecce), de la collection «Biblioteca di Seicento e Settecento» (Université de Florence) et de la collection «Cahiers d’études franco-italiennes» (Université de Savoie Mont Blanc), «Palinsesti. Studi e testi di letteratura italiana» (Université de Milan), «Cahiers d’études franco-italiennes/Quaderni di studi franco-italiani» (Université Savoie Mont Blanc ), «ER-SMMA. Studi ermeneutici internazionali su simbolo, mito e “modernità dell’antico» et «BREM. Biblioteca della Rivista internazionale di studi su Eugenio Montale» (Université catholique de Milan).

membre titulaire du «Centro di studi muratoriani» (Aedes Muratoriana de Modène et Université de Bologne).

Angelo Colombo, professeur à l’Université de Franche-Comté (Besançon), spécialiste de la littérature italienne des XVIIIe et XIXe siècles, a publié, entre autres (voir ci-dessous la liste complète des publications), les ouvrages La philologie dantesque à Milan et la naissance du «Convito» (Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2000, 2 tomes, 860 p.), Società letteraria e cultura politica nella formazione di Vincenzo Monti 1779-1807 (Rome, Edizioni di Storia e Letteratura, 2009, XIV+254 p.) et Dalle «vaghe fantasie» al «patrio zelo». Letteratura e politica negli ultimi anni di Vincenzo Monti (Milan, Edizioni universitarie LED, 2016), ainsi que  l'édition critique du Saggio de Vincenzo Monti sur le Banquet de Dante (Bologne, Commissione per i testi di lingua, 2012, CXLVIII+300 p.) et le Tome VIII de la correspondance générale de Lodovico Antonio Muratori (Florence, Olschki, 2020, 700p.).

Il a codirigé les deux ouvrages collectifs Mémoires d’Italie: identités, représentations, enjeux (Antiquité et Classicisme). A l’occasion du 150e anniversaire de l’Unité italienne (Pavie, Biblioteca di Athenaeum, 2010, 346 p.) et «Fatto cigno immortal». Studi e studiosi di Vincenzo Monti fra Otto e Novecento (Manziana, Vecchiarelli, 2012, 392 p.).

Ses recherches en matière d’histoire de la philologie et d’histoire de la Modernité littéraire l'ont également amené à s’intéresser à des auteurs, des textes et des thématiques qui caractérisent différents siècles de la littérature italienne, notamment le XVIIe siècle (I «Riposi di Pindo». Studi su Claudio Achillini 1574-1640, Florence, Olschki, 1988, 228 p.; Claudio Achillini, Poesie, éd. crit. par A. Colombo, Parme, Università di Parma, 1991, 378 p.; Id., Poesie (1632), éd. par A. Colombo, Florence, Istituto Nazionale di Studi sul Rinascimento – Rome, Edizioni di Storia e Letteratura, 2010, LX+250 p.) et le XXe siècle («Un linguaggio universalmente comprensibile». Correzioni e varianti nei primi racconti di Buzzati, Feltre, Istituto universitario di lingue moderne, 1996, 110 p.).

Membre de plusieurs sociétés savantes et groupes de recherche en France ainsi qu’à l’étranger, il est aussi collaborateur du Dizionario biografico degli Italiani (Rome, Istituto della Enciclopedia Italiana).

En 2013 et 2014, il a été délégué de l’OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique, Paris) auprès du Ministère italien de l'Université et de la Recherche Scientifique, en tant que chargé de l’attribution de la qualification nationale (section: «Littérature italienne contemporaine»). Entre 2003 et 2014, il a été membre du collège des professeurs du «Dottorato di ricerca in italianistica e filologia romanza» de l'Université de Parme. Depuis 2014, il est membre du collège des professeurs du «Dottorato di ricerca in scienze della persona e della formazione» de l’Université Catholique de Milan; membre, en outre, du collège des professeurs de l’Université d’été 2015 et 2016 de l’Université Catholique de Milan. Il a été membre étranger, pour les années universitaires 2010-2011 et 2011-2012, du «Programme de recherche d’intérêt national» italien (Prin) fédérant les universités de Lecce, Padoue, Gênes, Parme et Venise (Ca’ Foscari), programme financé par le Ministère italien de l’Université et de la Recherche Scientifique.

Il est actuellement membre du GEV (Groupe d’experts pour l’évaluation), section 10 (études linguistiques, philologiques, littéraires, historiques), auprès du Ministère italien de l'Université et de la Recherche Scientifique.

Thèse et HDR

Habilitation à diriger des recherches, soutenue le 6 décembre 2002 à l'Université de Caen. Jury: Mme Silvia Fabrizio-Costa (Université de Caen), M. Denis Ferraris (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle), Mme Pérette-Cécile Buffaria (Université de Poitiers), M. Frank La Brasca (Université de Tours), M. Hervé Le Corre (Université de Caen), M. William Spaggiari (Université de Parme, Italie), M. Claudio Sensi (Université de Turin, Italie).
 

Doctorat en langue et littérature italiennes à l’Université de Caen, sous la direction de Mme Silvia Fabrizio-Costa et M. Frank La Brasca. Titre de la thèse: La philologie dantesque à Milan et la naissance du Convito. Culture et civilisation d’une ville italienne entre l’expérience napoléonienne et l’âge de la Restauration. Soutenance : Caen, le 25 janvier 1999, devant un jury composé de Mme Claude Perrus (Emérite, Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle), M. Raymond Abbrugiati (Université de Toulouse-Le Mirail), M. Gérard Gengembre (Université de Caen), M. Roberto Tissoni (Université de Gênes, Italie)
 

"Dottorato di ricerca in Italianistica", équivalent du doctorat français de 3e cycle, délivré par le Ministre italien de l'Université et de la Recherche Scientifique, arrêté n° 895 daté du 4 juin 1999, suivant l'avis favorable du CUN ("Consiglio Universitario Nazionale"), Rome, 5 mai 1999.

 

Fichier pdf Publications Angelo Colombo

Mots-clés

littérature italienne (du XVIe au XXe siècle),
relations culturelles franco-italiennes,
rapports entre littérature et politique,
littérature et transmission des textes,
littérature et historiographie,
correspondances littéraires,
histoire des idées

 

Fichier pdf Magistero Monti

Fichier pdf Bustico

Fichier pdf Dovidere Dividere

Fichier pdf La prima prosa severa

Fichier pdf Rec. Lettere italiane 2013