De la représentation de la crise à la crise de la représentation - Esthétique et politique de l'Anthropocène

Textes réunis et édités par Hélène Schmutz

Numéro 48 de la collection : Sociétés, Religions, Politiques
ISSN : 17716195
Éditeur : Presses universitaires Savoie Mont Blanc
Publication : Chambéry, France
Date de publication : 24 septembre 2020
Support Livre broché
ISBN-10 2377410510
ISBN-13 978-2377410514
Illustrations : 35 illustrations
Format : 15 x 23 x 2.1 cm
Poids : 598 gr
Prix : 25,00 €

L'anthropocène désigne une réalité matérielle terrestre inégalement distribuée et morcelée, engendrée par des pratiques et non un état de conscience. Mais notre hypothèse est que les crises environnementales de cette nouvelle ère géologique entraînent des changements dans les représentations culturelles de ce que nous appelons l’environnement, et de notre relation à ce dernier. En retour, ces représentations conditionnent notre mode d’être dans l’environnement, affectant celui-ci. Malgré la persistance au début du XXIe siècle de topoi manifestant une relation dichotomique entre l'homme et la nature, nos modes de représentation sont aujourd'hui en crise. Quels sont les éléments déclencheurs de ces changements de paradigme? Et y a-t-il réellement changement, ou restons-nous, pour ce qui est de la culture occidentale, cantonnés à l’opposition nature/culture, et à une continuité dans la croyance de notre toute puissance transformatrice? Ce volume pluridisciplinaire s’inscrit dans le champ des humanités environnementales. Il est composé de travaux en sciences humaines et sociales: l’histoire, les cultural studies, la littérature (notamment l’écocritique), la philosophie, l’anthropologie, les arts visuels, la géographie, les arts de la scène, et le cinéma.

Sommaire

Introduction
Hélène Schmutz

Partie 1 : Lendemains silencieux

Désert, campagne et déchets dans la littérature argentine : de l'État Moderne au récit apocalyptique
Martín Lombardo

Paysage alpin et tourisme : la disneylandisation des montagnes suisses
Montserrat López Mújica

L'apocalypse zombie, une métaphore de la crise environnementale
Nadine Boudou

Partie 2 : La représentation de l'environnement en politique

« La raison du plus fort est toujours la meilleure » dans le capitalisme fossile : rapports de force autour du pétrole aux États-Unis
Hélène Schmutz

Ombres et lumières de la transition énergétique californienne
Christophe Roncato Tounsi

Le rapport à la nature dans les ghettos de Baltimore, reflet d’un racisme environnemental ?
Stéphanie Baffico

Éprouver le risque climatique en montagne. Expériences ordinaires, problème public et politisation
Mikaël Chambru et Jean-Philippe De Oliveira

La crise du régime franquiste et l’émergence d’une contre-culture écologiste et environnementale (1960-1980)
Pablo Corral Broto

Partie 3 : Nouvelle esthétique ?

Un art écologique à l’ère de l’anthropocène. Une expérience de vérité ?
Alexandre Melay

Plaidoyer pour un romantisme recourbé
Matthieu Duperrex

Luigi Meneghello. An Ecocritical Approach
Diego Salvadori

«A widening deepening greenness»: from rethinking the animal to interspecies epiphanies in Ted Hughes’s zoopoetics
Mathilde La Cassagnère

Comment le cinéma atterrit-il ? Repérages cinématographiques au pays de la crise écologique
Jacopo Rasmi

Partie 4 : Nouveaux modes d’habiter le monde ?

What’s left of the wild ? Some thoughts on what escapes thought
Marc Higgin

Possibles animismes, réflexions sur la perception du qì à partir d’une pratique de Zhineng Qigong
Martin Givors

De l’Ecotopia aux écotopies : imaginaires théoriques et pratiques des territoires en transition écologique
Damien Delorme

Présentation des auteurs

FMSH-Diffusion est le diffuseur des livres édités par le laboratoire LLSETI

Cet ouvrage est en pré-vente chez votre libraire ou sur internet à cette adresse:

www.lcdpu.fr/livre