Cécilia GERMAIN

cecilia.germain(at)hotmail.fr


Sujet: L’entrée dans la sexualité, entre scénario idéalisé et réalité vécue 

Résumé:
Cette thèse a pour objet les représentations et les expériences vécues du premier acte sexuel à l’adolescence. Le travail se divisera en deux parties. La première partie comprendra une analyse sociologique des représentations de la première fois via différents médias tels que la télévision, le cinéma, et la littérature jeunesse. Pour nous aider dans ce travail, nous avons choisi de porter notre attention sur plusieurs séries réalisées pour un public adolescent comme Glee, Skins, Clem ainsi que des films tels que LOL de Lisa Azuelos (2009), la saga Twilight, Et toi t’es sur qui? de Lola Doillon (2006), Juno de Jason Reitman (2007). Chacun de ces films et séries traitent de la première fois d’une manière singulière, allant de la banalisation de l’acte sexuel à l’éloge de valeur telle que l’abstinence. Ainsi, nous avons accès à un panel assez hétérogène de représentations véhiculées dans les médias. Nous comprenons par représentations «une forme de connaissance, socialement élaborée et partagée, ayant une visée pratique et concourant à la construction d’une réalité commune à un ensemble social». Le but de ce travail sera d’interroger ces imaginaires de la première fois qui sont véhiculés au cinéma, à la télévision et dans la littérature jeunesse. Sachant que toutes ces œuvres sont réalisées par des scénaristes ou des écrivains, il semble pertinent de se demander comment ces adultes se représentent les questionnements adolescents, ces expériences vécues de la première fois et quelles valeurs souhaitent ils associer à l’entrée dans la sexualité. Une de nos hypothèses concernant ces représentations suppose que celles-ci sont culturellement déterminées, mais également liées à la subjectivité et à l’expérience personnelle des auteurs. Notre deuxième partie sera consacrée aux expériences vécues de la première fois. Nous allons mettre en relief les «ressources» utilisées par les jeunes pour se préparer à vivre cette expérience, mais aussi comment les jeunes abordent cette question alors qu’ils ne l’ont jamais vécue. Nous tenterons de comprendre comment l’adolescent se nourrit d’images, de récits qu’ils soient fictionnels ou bien de l’ordre du témoignage afin de se préparer à vivre cette expérience nouvelle. En d’autres termes, comment ces représentations de la première fois peuvent guider les expériences. Dans cette même partie, nous analyserons les représentations de la première fois véhiculées au sein du groupe de pairs. Comme nous l’avons constaté lors de notre travail de recherche de M2, les pairs ont une influence dans la construction des représentations de la première fois. Ils sont une source d’informations, d’échanges et de débat sur le sujet de la sexualité et des relations affectives. Il semble en effet que l’environnement de l’adolescent permette de comprendre les circonstances qui ont amené à cet acte. Les pairs, le passé familial, la religion, les sentiments, la confiance et les peurs permettent au jeune de se construire un socle solide sur lequel il pourra développer son imaginaire sexuel. Toutes ces expériences accumulées vont donner la possibilité au jeune de piocher dans un «stock de connaissances» lui permettant de s’imaginer, et d’agir au moment venu. Bien entendu, l’analyse ne négligera pas le côté «pratique» de ces expériences que ce soit au niveau de la contraception, du lieu de ces premières fois, du choix du partenaire. En clair, cette thèse essayera de répondre à deux questions: comment cette première fois peut être idéalisée ou appréhendée à l’aide des médias, des conversations entre pairs et comment celle-ci est vécue? Dans le cadre de cette recherche, nous réalisons actuellement des entretiens avec des jeunes âgés de 14 à 25 ans, ce qui semble correspondre à l’éventail d’âges du premier rapport sexuel. Nous interrogeons des individus ayant déjà vécu ce premier acte sexuel ainsi que ceux qui abordent cette question de la première fois sans en avoir fait l’expérience. Ces entrevues ont lieu dans des collèges, des lycées et des centres de planification de la région grenobloise. De plus, nous effectuons des observations lors des séances d’éducation à la «sexualité et à la vie affective» qui sont faites dans les classes de 4e et 3e. Nous pensons qu’il serait intéressant de voir comment cette première fois est abordée lors de ces séances. Un questionnaire est également diffusé dans les centres de planification.

1- JODELET Denise, Les représentations sociales, PUF, 1989.

Directeur de thèse : Sébastien Schehr

Mots clés de recherche: Sexualité, adolescence, médias, représentations, expériences, pairs

 

Thèse soutenue le 27-06-2018