Bianca Maria D'AGNANNO

Docteur en Études italiennes

Bianca-Maria.D-Agnanno@etu.univ-savoie.fr


Thèse soutenue le 30 avril 2021 :

Andrea Mustoxidi dans la culture italienne des XVIIIe et XIXe siècles;
Andrea Mustoxidi in the italian culture of the eighteenth and nineteenth centuries;
 

Résumé :
 

Le travail concerne l’encadrement historique et littéraire du savant et philologue grec Andrea Mustoxidi (1785-1860) dans le contexte historique et culturel italien de la période comprise entre les XVIIIe et le XIXe siècles. Né à Corfu le 6 janvier 1785, A. Mustoxidi se déplaça en Italie en 1802, lorsqu’il s’inscrit à l’université de Pavie, où il entama son apprentissage littéraire sous la direction de Vincenzo Monti, poète de renom et professeur de littérature dans cet établissement. Pendant son séjour en Italie, qui se déroula dans un laps de temps de plus de vingt ans, et qui atteint des étapes fécondes à Milan, Florence et Venice, Mustoxidi entretint des relations avec les plus connus hommes de lettres (hormis Monti, Ippolito Pindemonte, Niccolò Tommaseo, Ugo Foscolo, Alessandro Manzoni, Giovan Pietro Viesseux entre autres), relations qui souvent amenèrent à des collaborations bien valables et fort qualifiées. La correspondance de Mustoxidi, qui constitue le point de convergence d’un riche réseau d’échanges culturels jusqu’à aujourd’hui, pour la plupart, inédits, témoigne de ces liaisons. Cette correspondance reflète aussi, de manière très claire, le caractère et la physionomie de Mustoxidi, surtout, elle nous informe largement des intérêts qu’il cultiva et des relations qu’il établit avec les protagonistes de la scène littéraire contemporaine dans la période cruciale entre l’âge de Bonaparte et l’ainsi dite épopée du Risorgimento, à travers la période de la Restauration. Tout en commençant par une évaluation de sa production historique et érudite en italien, qui a abouti aux Prose varie imprimées par Mustoxidi chez l’éditeur Nicolò Bettoni, il a été soumis également à un examen détaillé ses exercices philologiques, dont témoigne sa collaboration à la traduction en vers blancs italiens de l’Iliade de Monti à partir de 1810.

Également, je me suis occupée de la direction de la «Collana degli antichistorici greci volgarizzati», dirigée par Mustoxidi auprès de l’éditeur Sonzogno en 1815, et de la traduction de l’oeuvre d’Hérodote, à laquelle il se consacra à partir de 1820. Enfin, j’ai étudié son écriture épistolaire en profitant de sa correspondance inédite conservée dans les archives italiennes et grecques, que j’ai consulté sur place: en particulier, les échanges avec Mario Pieri et Giovan Pietro Vieusseux, qui sont gardés, quant à eux, dans des fonds spécifiques de la Bibliothèque Riccardiana et de la Bibliothèque Nationale de Florence ainsi que dans les archives archiépiscopales de Corfou. Tout cela a permis, en définitive, de faire émerger l’enracinement de Mustoxidi dans le tissu culturel italien ainsi que l’influence que sa personnalité à multiples facettes exerça sur ce milieu. En effet, Mustoxidi se réjouit aussi d’une carrière politique, prolongée et passionnante, qui parvint à son sommet par la nomination aux fonctions de ministre de l’Education nationale du premier gouvernement de la Grèce indépendante (1829), sous la présidence de Giovanni Capodistria.
 

The work has the purpose to frame the figure of the Hellenic erudite philologist Andrea Mustoxidi (1785-1860) in the Italian historical-cultural climate of the 18th -19th century. Born in Corfu on January 6th, 1875, Mustoxidi came to Italy in 1802, year of his enrolment in the University of Pavia, which represented the beginning of his literary education, conducted under the teaching of Vincenzo Monti. During his busy stay in Italy, which covered a span of more than twenty years with productive stages in Milan, Florence and Venice, Mustoxidi established relationships with the greatest scholars of the times (such as Vincenzo Monti, Ippolito Pindemonte, Niccolò Tommaseo, Ugo Foscolo, Alessandro Manzoni, Giovan Pietro Vieusseux, etc), always resulting in productive and valuable collaborations. The traces of those connections can be found in the letters of the Corfu scholar – mostly unpublished so far – which constitute a dense network of cultural exchanges. His letters reflect in an exemplary way the peculiar aspects of Mustoxidi’s character, and above all they provide relevant information about the interests he cultivated and the relationships he developed with the protagonists of the literary scene of his times, in the crucial historical period that goes from the Napoleonic era, through the Restoration, to the epic event of the Risorgimento. The research will starts with a close examination of his historical-erudite production written in Italian (appeared in the volume Prose Varie, printed in Milan by Mustoxidi in 1821 and published by Nicolò Bettoni), as well as his philological exercises (attested by his editorial collaboration to the translation of Monti’s Iliad into the Italian vernacular since 1810, by his role as director of the Collana degli antichi storici greci volgarizzati, [Book Series of ancient Greek historians translated into Italian] started by the publisher Sozogno in 1815, as well as his translation of Herodotus at which he worked for a long time since 1820). The research will then provide documentary evidence of his epistolary practice (drawing on the unpublished correspondence of the Corfu scholar stored in Italian and Greek archives which will be consulted on location, especially the enlightening correspondence he kept with Mario Pieri e Giovan Pietro Vieusseux, stored in specific archives of the Riccardiana Library and the National Library in Florence, as well as in the Corfu Archiepiscopal Archive). The objective of the research is the construction of an organic profile of the Greek scholar in order to underline his rootedness in the Italian cultural fabric and the influence he exercised there through his eclectic personality.  Not least his personality resulted in a lively and passionate political career, culminated in his appointment as Minister of Education in the first government of independent Greece (1829), under Giovanni Capodistria’s presidency.

Mots-Clés: Andrea Mustoxidi; italian culture of the eighteenth and nineteenth centuries; études italiennes

Directeur de thèse: Prof. Angelo COLOMBO (Grade: PR1 - Employeur: Université de Franche-Comté)
Co-encadrant de thèse: Prof. Angelo ROMANO (Grade: PR1 - Employeur: Università del Salento - Lecce, Italie) 
 

Activité professionnelle

Depuis Septembre 2012 - Professeur titulaire dans le secondaires (Italien, Histoire, Géographie) -  Ministère italien de l'Éducation (MIUR) - École "Oronzo Parlangeli" - Rue Europa 21 - 73019 Trepuzzi (Lecce), Italie         

 

Publication            

Critique du livre d'Angelo Colombo"Dalle «vaghe fantasie» al «patrio zelo». Letteratura e politica negli ultimi anni di Vincenzo Monti", Milano, Led, 2016, pp. 335, in «Otto/Novecento», n. 1/2016, pp. 201-203

Communication

2017 Communication lors de la journée “Périphéries littéraires. De la réception à la mémorisation, de l’annotation à l’édition“ - Atelier doctoral le 31 Mars 2017 Université Savoie Mont Blanc EA 3706 LLSETI Chambéry;

Recherche et formation

2016 Ecole Internationale d’éte d’Etudes sur Léopardiennes, pascoliennes et montaliennes (seconde édition 2016) – Université Catholique du Sacre Coeur Milan, Lucca, 28 août - 3septembre 2016

2014/2015 MASTER: “Éducation psychologie pédagogie des enfants atteints d'un trouble de l'attention”. Université de Lecce (Università del Salento), avril 2015

Cours de perfectionnement annuel post-universitaires (1500 heures; 60 ECTS): “L'enseignement de l'histoire”. FOR.COM. Puglia (Formation en Communication Consortium interuniversitaire) Trani (BT), le 18 avril 2011

Cours de perfectionnement annuel post-universitaires (1500 heures; 60 ECTS): “L'enseignement de la littérature italienne”. FOR.COM. Puglia (Formation en Communication Consortium interuniversitaire), Trani (BT) le 31 janvier 2008

Cours de perfectionnement annuel post-universitaires (1500 heures; 60 ECTS): “L'enseignement de l'italien”. FOR.COM. Puglia (Formation en Communication Consortium interuniversitaire), Trani (BT) le 30 mars 2007

Diplôme de la SSIS (équivalent du MEEF français): Humanités pédagogiques dans les écoles secondaires, Université de Lecce, avril 2004;

Diplôme de spécialisation complémentaire d'enseignement aux étudiants handicapé, Université de Lecce, le 14 mai 2001

Diplôme en “Lettere Moderne”, Université de Lecce, le 28 juillet 1998