École d’été internationale en linguistique légale

Organisée par l’Université de Savoie Mont Blanc
et l’Université du Québec à Trois Rivières

31 mai, 1er et 2 juin 2017

Présidence de l’Université Savoie Mont Blanc, 27 rue Marcoz, Chambéry

 

La pénalisation d’actes de langage – délit d’outrage, diffamation, injure, provocation à la haine, la discrimination ou la violence – va croissant depuis une décennie ; par ailleurs, de nombreux besoins légaux ou judiciaires surgissent : traduction de témoignages de locuteurs non francophones, authentification de documents oraux ou écrits, détection du plagiat, des mensonges ; enfin, l’enregistrement de plus en plus systématique des interactions entre un plaignant et les autorités policières sur support audio ou vidéo, qui donne la possibilité de les revoir ou réentendre autant de fois que nécessaire, change considérablement notre rapport aux données disponibles pour l’enquête et ouvre de nouvelles voies d’analyse. Dans un tel contexte, il est étonnant que l’expertise des linguistes francophones soit encore si rarement sollicitée à propos des faits de langue incriminés. Car c’est bien de langue ou plutôt de discours qu’il s’agit et les linguistes en sont les spécialistes. Pourtant, si la forensic linguistics a plus de 40 ans d’existence dans de nombreux pays (Pays-Bas, Royaume-Uni, États-Unis, Corée...), elle reste encore méconnue dans la francophonie, tant des personnels de la magistrature et des services policiers que des linguistes eux-mêmes.

Avec cette Cinquième école d’été internationale franco-québécoise en linguistique légale, nous espérons donc combler un vide dans la sphère francophone et établir des ponts avec ceux qui œuvrent dans le monde de la justice ou qui s’y destinent. Nous souhaitons faire apparaître concrètement le type de contribution que les linguistes peuvent apporter à l’enquête ou au procès, de même que l’intérêt d’une collaboration entre linguistes, juristes et avocats ou magistrats. L’école d’été propose durant trois jours, sous forme, d’ateliers une initiation à la linguistique appliquée aux enjeux de l’enquête et du droit. On y abordera les problèmes que l’analyse de discours peut contribuer à résoudre, de même que les dimensions méthodologique et éthique de l’intervention du linguiste. De nombreux cas pratiques seront traités à partir d'exercices permettant une première initiation aux méthodes et outils de la linguistique légale.

Le nombre de places étant limité, il est recommandé de s'inscrire le plus tôt possible.