Rechercher des actualités :



Chargement ...
271 résultat(s) pour votre recherche.
r1854_4_a_la_recherche_du_corps_glorieux_500px.jpg

Séminaire axe 2// "Texte, images et arts numériques"

Vendredi 6 mars 2020
14h00 - 16h00
Campus de Jacob-Bellecombette, Amphi 11000
 

Organisé par Anaïs Guilet équipe 3 « Corps en questions » et Ghislaine Chabert, axe 2 « Texte-image » du laboratoire LLSETI, USMB.

Invitée : Sara Touiza-Ambroggiani, docteure en philosophie, affiliée au LLCP (Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie).

À la recherche du corps glorieux : mondes transhumanistes et enjeux posthumanistes dans Black Mirror

Black Mirror, la série d’anthologie imaginée par Charlie Brooker, explore, au gré des épisodes, l’ambiguïté qui caractérise nos rapports aux fulgurantes avancées technologiques contemporaines. À la fois fasciné et effrayé par les artéfacts dont il se sert chaque jour, le spectateur de Black Mirror se retrouve devant ses propres contradictions. La première étant d’assister, devant un écran, à la mise en scène de son addiction aux écrans. Beaucoup de scènes dans les différents épisodes jouent de cette mise en abyme. Le dernier opus, Bandersnatch, poussant à son paroxysme l’effet miroir en faisant de la plateforme de streaming Netflix un des personnages du film interactif.
Les mondes dépeints dans les différents épisodes donnent le sentiment d’une inquiétante familiarité et les boucles réflexives qui s’y déroulent laissent entrevoir l’inéluctabilité de l’hybridation technologique de l’être humain en même temps que sa déchéance morale. La place du corps est centrale dans cette chute. Le corps est à la fois « le tombeau de l’âme » au sens platonicien et le vecteur d’une rédemption espérée. Les corps connectés que nous pouvons croiser dans l’univers Black Mirror cherchent tous l’augmentation des capacités humaines (augmentation des perceptions, de la mémoire, des sentiments) via les artéfacts technologiques. Il y a là la mise en scène, sans détour, de l’idéal transhumaniste. Cependant, et c’est là l’intérêt philosophique de cette série, l’augmentation bute en permanence sur des problématiques liées à l’identité personnelle, au sentiment d’être soi. Comme si ce sentiment ne pouvait se contenter d’une conscience étendue et puisait sa sève dans les entrailles d’un corps humain, simplement corruptible.
Les mondes exposés par la série sont clairement transhumanistes mais les enjeux problématiques révélés sont bien posthumanistes en ce sens que les personnages expérimentent – dans leur chair – la possibilité même d’une pensée renouvelée de la subjectivité, non plus considérée comme « intériorité », mais comme espace de négociation permanente entre différents êtres, espace distribué sur plusieurs pôles (naturel/artificiel, organique/mécanique).
Même quand les consciences parviennent à se libérer des corps, comme dans San Junipero ou White Christmas, celui-ci n’est pas « effacé », il est toujours remplacé par un corps numérique, un corps fantasmé, un corps glorieux au sens de la mystique chrétienne. Les caractéristiques du corps glorieux sont celles de ces projections de corps : l’impassibilité, la clarté, l’agilité et la subtilité. Mais le corps de chair résiste toujours à son remplacement, il persiste malgré l’acharnement à le dépasser. Une seconde piste de travail s’ouvre alors : le corps est à la fois ce que l'on cherche à dépasser, à transcender, à effacer mais il est également ce qui résiste à l'hybris technologique, ce qui déraille dans la tentative de maîtrise totale des destinées humaines. Les corps de chair s’apparentent à des glitchs dans l’univers fluide des consciences numériques éthérées, ils font constamment échouer le fantasme de leur total dépassement.
En nous appuyant sur l’analyse de quelques épisodes choisis, nous proposons d’explorer le devenir des corps de chair face aux corps numériques dans la série Black Mirror.
 
 

Contact : Anais Guilet

En savoir plus
r1600_4_diego_rivera_mural_featuring_emiliano_zapata_500px.jpg

Séminaire axe 2 // LLSETI "Image et Sensible"

Vendredi 14 février 2020
à partir de 14h00
Campus de Jacob-Bellecombette, salle 112 

"Parameters for the visual research of subversion in Latin American culture"

Fernando R. Contreras, professeur au département de journalisme de la faculté de Communication, Université de Séville.

We will present a summary of premises used in the study of aesthetics of social movements and in political activism. They are reflections that we accept in the visual research of the vindictive images and in the citizen uprising. We will review notions such as anachronism / visual semiotics / pictorial turn vs. iconic turn / autonomy of images / logic of images / mirror, footprint and mimesis / looks.

Entrée libre

Contact : Jacques.Ibanez-Bueno

Image : Diego Rivera's "History of Mexico" mural featuring Emiliano Zapata

En savoir plus
r1597_4_seminaire_etudes_italiennes_et_transfrontalieres_2e_semestre_2019-2020.jpg

les séminaires des mois de mars et avril sont annulés et reportés à une date ultérieure.

Séminaire d'études italiennes et transfrontalières (2e semestre 2019-2020)

Affiche à télécharger Fichier pdf Séminaire d'études italiennes et transfrontalières (2e semestre 2019-2020)

Contacts : Silvia D'Amico, Massimo Lucarelli, Cristina Vignali

En savoir plus
r1595_4_affiche_seminaire_montagne_defaite_050320-2.jpg

Conférence

Olivier de Sépibus : De "montagne défaite" au "collectif glacier" : refonder la perception des Alpes de haute montagne

Jeudi 5 mars 2020, 14h-17h

(Attention ! Changement de lieu)

Musée des Beaux-Arts de Chambéry, Salle Garriod (Place du Palais de Justice, Chambéry)

« Mon travail sur la montagne s’inscrit dans un contexte de fonte des glaciers alpins, de dégèle du permafrost, fragilisant les parois rocheuses, provocant éboulements et avalanches de pierres. Le paysage change rapidement en haute altitude suscitant des inquiétudes sur la stabilité du terrain et remettant en cause les pratiques sportives et contemplatives, aujourd’hui de masse.
Mon propos est de «dé-situer», «déterritorialiser» les montagnes, les sortir de rapports fétichistes, de conquêtes pour explorer d’autres voies non balisées, dans le chaos ambiant.
Mon travail sur la haute montagne alpine est protéiforme. D’abord photographique, avec
montagne défaite, une nouvelle direction a été prise avec les cartes dessinées de hyper-montagne. Photographies et dessins sont des façons d’explorer à nouveaux frais ce territoire de la haute montagne alpine.
J’ouvre maintenant de nouveaux champs de création expérimentant l’œuvre par le groupe, la performance et la collaboration avec des glaciologues. » O. de Sépibus

Entrée libre et ouverte à tous et toutes

Contact : dominique.pety@univ-smb.fr
 

En savoir plus
r1587_4_48243742-2.jpg

Séminaire Langues, cultures, mouvements de populations

« Contribution à la caractérisation des langues spécialisées professionnelles (LSPro) »

animé par Séverine Wozniak, MCF à l’Université Grenoble-Alpes

Vendredi 7 février 2020
de 14h00 à 16h30

Campus de Jacob-Bellecombette, salle 800

ouvert à tous

 

Fichier pdf Présentation du séminaire

Contact :  john.osborne@univ-smb.fr

En savoir plus
r1585_4_affiche_lunch_seminar_feast_19_fevrier_500px-2.jpg

Depuis le 11 décembre 2019, l’alpinisme fait partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Depuis 20 ans on parle de l’inscription du massif du Mont-Blanc au patrimoine mondial de l’UNESCO, mais où en est-on vraiment ?

Dans son ouvrage « L’UNESCO AU MONT-BLANC », Bernard Debarbieux retrace les trajectoires sinueuses de ces deux candidatures dont il a été le témoin privilégié. Mercredi 19 février 2020 à 17h30, il viendra faire le récit des coulisses de cette double aventure et faire découvrir l’avancement de la candidature du Mont Blanc.

Ce séminaire, organisé dans le cadre du Projet Européen de coopération transfrontalière Interreg Alcotra FEAST, aura lieu dans l’amphi M3 du Pôle Montagne sur le campus du Bourget-du-Lac.

En avoir plus

En savoir plus
r1584_4_affiche_lunch_seminar_feast_3_fevrier_500px.jpg

Le Projet FEAST Interreg Alcotra reçoit Clémence Perrin-Malterre et Léna Gruas pour un Lunch Seminar sur:

 

Le trail en montagne : enjeux de développement touristique et modalités de pratique de l'activité.

 

Le 3 Février 2020
de 11h45 à 13h45 
Campus du Bourget du Lac
Pôle Montagne, salle PM52

Dans les massifs alpins et pyrénéens, à l’heure où les modèles fordistes de  développement touristique s’essoufflent, les acteurs s’appliquent à diversifier l’offre touristique.

Certaines stations se sont positionnées sur la pratique du trail pour tenter de diversifier leur offre et élargir leur saison touristique. C’est notamment le cas de Saint-Pierre de Chartreuse et du Pays d’Allevard qui ont décidé l’implantation d’une station de trail sur leurs territoires respectifs.
Dans le cadre de cette présentation, nous mettrons en évidence les jeux des acteurs liés au processus de diversification touristique autour des sports de nature.
Il s’agit d’analyser la manière dont les acteurs locaux utilisent le sport, se l’approprient et le transforment en fonction de leurs intérêts, notamment pour en faire une ressource touristique. 

Cette analyse permet de comprendre comment le sport est convoqué, voire instrumentalisé par les acteurs pour modifier l’identité touristique du territoire.

Entrée libre - apportez votre repas !

Au plaisir de vous rencontrer,

 
En savoir plus

Dans le cadre du Séminaire Axe 2// « Image et sensible » de l’équipe 2 « Réalités impossibles », nous aurons l'occasion d'écouter Tiécoura N’Daou, nouveau doctorant sous la direction de Jacques Ibanez Bueno qui nous présentera son sujet de thèse et sa démarche sur les méthodes visuelles, et Alba Marin Carrillo, qui développera les résultats de sa thèse en co-tutelle, récemment soutenue à l'université de Séville.

Vendredi 24 Janvier 2020
Amphi 531 - 14h00 à 16h30

►Tiécoura N’Daou, doctorant au LLSETI

« Les communicateurs traditionnels face aux défis des NTIC dans leurs rôles de médiation et de résolution de conflits : Cas de la crise socio-politique au centre du Mali de 2015 ». 

Dans les sociétés traditionnelles au Mali, la « communication traditionnelle » joue un rôle important de médiation et de conseil. Cette fonction centrale est dévolue à une catégorie sociale précise : les Niamakala, (hommes de caste ou groupe des castes, cf. infra). Des recherches récentes sur les activités de ces acteurs montrent que le rôle du médiateur traditionnel n’a pas disparu, mais qu’il a évolué grâce à son institutionnalisation dans certains milieux comme le cas du Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE) mais aussi depuis l’apparition de nouveaux acteurs dans le champ de la communication sociale.

Image séminaire Image et sensible_Tiecoura 24.01.2020

►Alba Marin Carrillo, docteure en sciences de l’information et de la communication, ATER LLSETI

« Des regards constructifs. Résultats d'une recherche sur le documentaire ».

Explication des résultats de la recherche internationale sur l’évolution du documentaire. Du développement de documentaires en ligne basés sur des plateformes Web aux productions émergentes en réalité virtuelles, nous avons identifié des éléments communs qui nous permettent de parler d’un tournant et d’une nouvelle façon de faire des documentaires. Une réflexion théorique sera présentée à partir de la recherche et des résultats visuels.

Image séminaire Image et sensible_Alba 24.01.2020

En savoir plus
r1577_4_affiches_seminaires_paysages_23_janv_20_chartreuse_500px.jpg

Jeudi 23 janvier 2020, 14h-17h

Jacob-Bellecombette, bâtiment 10, salle 10011

Laure Belmont (PNR de Chartreuse) et Fabien Hoblea (MCF, EDYTEM) : "La co-construction des paysages en Chartreuse : expériences participatives dans un Parc naturel régional."

La révision de la charte du Parc naturel régional de Chartreuse est l'occasion de définir collectivement les paysages de demain et des "objectifs de qualité paysagère" à atteindre. Différentes actions, animées par le Parc, l'association des Amis du Parc ou l'Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, ont associé, interpellé, accompagné le grand public dans cette optique. Le territoire d'un Parc naturel régional est aussi un lieu d'expérimentation, où le paysage peut être approché sous des angles inhabituels. Le paysage sera enfin évoqué en tant qu'outil de suivi des évolutions du territoire et d'évaluation des politiques publiques grâce aux observatoires du paysage.

Entrée libre

Contact : Dominique.Pety@univ-smb.fr

En savoir plus
r1574_4_affiche_colloque_democratie_liberale_populisme_500px.jpg

Démocratie libérale et liberté d’expression : le défi populiste


Souvent pris pour acquis, le postulat du caractère antagoniste des relations entre populisme et liberté d’expression, est sans doute plus complexe qu’il n’y paraît, et il semble opportun de s’y pencher. Deux questions semblent notamment s’imposer et seront l'objet du colloque: d'une part les relations mutuelles entre populisme et médias traditionnels, d'autre part ce que l'on peut appeler les nouveaux ressorts communicationnels du populisme international, qui seront analysés à travers quelques études de cas.


Entrée libre
Contact :
Jean-Marie.Ruiz@univ-smb.fr
Programme complet Fichier pdf Colloque Démocratie libérale et liberté d'expression : le défi populiste_30 et 31 janvier 2020

 

En savoir plus
page précédente 5 6 7 8 9 page suivante