Rechercher des actualités :



Chargement ...
228 résultat(s) pour votre recherche.
r1466_4_affiche_colloque_paysages_inhumains_v6_500pix.jpg

Colloque international pluridisciplinaire Paysages Inhumains

Jeudi 17 Octobre 2019
 8h30-18h30
Salle Garriod
Musée des Beaux-Arts Chambéry

Vendredi 18 Octobre 2019
Amphi Docottignies
Présidence Université Savoie Mont Blanc

Présentation :
Le colloque « Paysages inhumains» interroge la notion a priori paradoxale de « paysage inhumain », c’est-à dire de paysage où l’ancrage humain a été ou est mis en danger : paysages toxiques (comme certaines mines ou certains sites nucléaires), paysages fragmentés ou portant la mémoire de conflits (comme Auschwitz ou le New York post- 11 septembre), ou meurtris (par la désindustrialisation notamment). À travers les travaux d’universitaires (historiens, chercheurs en écocritique et en esthétique, géographes et spécialistes d’études anglophones) et d’artistes (littérature et arts plastiques), dans une approche très largement pluridisciplinaire, l’enjeu est de questionner les représentations et les implications politiques, sociales et culturelles de ces types de paysages qui a priori seraient plutôt des « anti-paysages ».

Contact : helene.schmutz@univ-smb.fr

Fichier pdf Programme du colloque

En savoir plus
r1465_4_bibliotheque_r1332_9__1_426_1_9042_500px.jpg

Heures d'ouverture de la bibliothèque LLSETI

Lundi, mardi, jeudi : 09h 00 - 12h 30 / 13h 30 - 17h 30

Mercredi : 09h00 - 12h00 / 13h30 - 17h30

Vendredi : 09h00 - 13h00

Le fonds de la bibliothèque LLSETI

En savoir plus
r1416_4_affiche_peche_originel_500px.jpg

Colloque : le péché originel. Anthropologie et histoire politique (XVIIIe-XXe siècles)

Jeudi 23 mai - 14h-18h

Vendredi 24 mai - 9h-17h

Salle 510/511 -

Bâtiment 5 supérieur

Campus de Jacob-Bellecombette

Le péché originel est-il un objet d'étude pour l'historien ?

On peut en douter si on se fie à la bibliographie où dominent surtout des travaux de théologiens, et aussi de philosophes. Pourtant, il s'agit d'un dogme clé du christianisme qui intéresse l'historien : outre que s'y fixe une bonne partie de la pratique sacramentelle, il met en jeu une conception de l'humanité dont découle une conception de la société et de l'ordre social, du mal, de la souffrance, de la liberté. La coïncidence entre le lent épuisement de sa signification socialement reconnue et l'avènement de la société - d'opinions - ne saurait se réduire au processus caricatural d'effacement d'une "légende".

Le péché originel, objet d'anthropologie religieuse et d'histoire politique ? L'enquête est à mener.

 

Fichier pdf Programme du colloque

 

Contacts :

frederic.meyer@univ-smb.fr

sylvain.milbach@univ-smb.fr

 

En savoir plus
r1414_4_affiches_seminaires_paysages_6_juin_500px.jpg

Démarche Grand Site de France de Sixt-Fer-à-Cheval,

le paysage au coeur du projet territoral.

Mathieu Battais

(Chargé de mission, Opération Grand Site de Sixt-Fer-à-Cheval)

Jeudi 06 juin 2019

14h00-16h00

Bâtiment 10 - salle 10011

Campus de Jacob-Bellecombette

Entrée libre

contact : dominique.pety@univ-smb.fr

En savoir plus
r1413_4_affiche_femmes_face_a_letat23240519_500px.jpg

Colloque interdisciplinaire : Femmes face à l'État : militantes, terroristes et dissidentes à travers le temps

Jeudi 23 Mai - 08h30-17h30

Vendredi 24 Mai - 9h-12h30

Salle 20020

Bât. 20 - Campus de Jacob-Bellecombette

Le colloque interdisciplinaire « Femmes face à l’Etat : militantes, terroristes et dissidentes à travers le temps » propose un tour d’horizon des femmes qui s’opposent et se sont opposées à l’État dans une perspective qui mêle civilisation et histoire anglophone, hispanophone et germanophone. Les formes et expressions de la dissidence seront analysées, ainsi que les modes d’action privilégiés par les femmes, comme l’extrémisme politique. Enfin, les modalités de la répression étatique, dont l’expression première, est l’emprisonnement seront prises en compte sous l’angle du genre. Le colloque mettra également en avant les combats transfrontaliers et transnationaux.

Fichier pdf Programme du colloque

 

En savoir plus
r1407_4_affiche_conference_d_ramond_2803_500px-2.jpg

La liberté d’expression à l’âge de l’anti-« politiquement correct » : valeur ou fétiche ?
Denis Ramond - Université d'Angers
Jeudi 28 Mars 2019
Amphi 400
Bâtiment 4 - Campus de Jacob-Bellecombette

Denis Ramond est ATER en science politique à l'université d'Angers. Il a publié cette année "La Bave du crapaud. Petit traité de liberté d'expression" (aux Éditions de  l'Observatoire), et "Images Défendues. La liberté d'expression face à la pornographie" (éditions Classiques Garnier), issu d'un travail de thèse réalisé à sciences po. Ses travaux portent sur la liberté d'expression dans l'histoire de la pensée politique et sur la régulation des représentations.

Il présentera notamment l’un de ses derniers ouvrages : "La bave du Crapaud. Petit traité de liberté d'expression", Éditions de l'Observatoire, 2018. Après avoir décrit l’évolution de la liberté d’expression à usage politique, il proposera une réflexion sur les critères qui, dans une démocratie libérale, devraient prévaloir pour la limiter.

 

En savoir plus
r1386_4_journee_etude_v4vf_500-2.jpg
Téléphones connectés et cinéma,
Jeudi 21 mars 2019
9h à 17h00
salle 10011 (bât. 10)
Entrée libre
campus de Jacob Bellecombette
 
 

Gardiens de nos nuits posés sur nos tables de chevet, blottis tout près de nous dans les poches de nos vêtements, guides efficaces de tous nos trajets, les téléphones portables dits intelligents / connectés, sont devenus les compagnons de nos vies quotidiennes. En cela, ils modifient fondamentalement notre rapport à l’espace et au temps, et font évoluer nos pratiques cognitives et culturelles et par conséquent nos modes de penser et d’agir. Naturellement, cette omniprésence ne peut manquer d’interpeller artistes, écrivains et cinéastes.

Si pour David Shields dans Reality Hunger[1] la littérature est « affamée de réalité », il en est de même pour le cinéma qui cherche à son tour à représenter l’individu en proie à cette hypermodernité que constate Nicole Aubert dans le titre de l’ouvrage qu’elle a dirigé en 2006[2].

Dans les films qui nous intéresseront lors de cette journée d'étude, les téléphones intelligents ne constituent pas seulement un objet référentiel. Ils engagent une réflexion approfondie sur les conséquences de l’hypermodernité qu’ils représentent, les affects qu’ils produisent sur l’individu contemporain, son être au monde, sa relation à autrui.

Il s’agira pour nous d’étudier comment le cinéma révèle et interroge à quel point le téléphone façonne nos expériences quotidiennes en même temps qu’ils modèlent nos représentations mentales.  Il s’agira au travers de l’analyse de films contemporains  de saisir les représentations singulières des téléphones intelligents, lesquels possèdent la spécificité de permettre à leurs usagers d’être mobiles, connectés et proposent comme interface un autre écran. Ce nouvel écran --dont on peut se demander s’il concurrence celui du cinéma-- s’impose comme un nouveau lieu de réflexivité par la mise en abyme écranique qui lui préside.  Dans un même temps, il constitue une fenêtre sur un hors-champ inédit pour le cinéma, tant sur le plan esthétique que sur les enjeux philosophique, sociologique voire anthropologique, auxquels son « usage narratif » renvoie. Le cinéma le démontre bien, la banalité et la familiarité des téléphones intelligents/connectés, sont aussi trompeuses que pleines des récits à venir sur les imaginaires associés à ses représentations.

Organisation : Anaïs Guilet (MCF Littératures comparées, Université Savoie Mont Blanc) et Corinne Melin (professeure Histoire des arts contemporains et Esthétique, Ecole Supérieure d’Art et de Design des Pyrénées, Pau-Tarbes)

page facebook : https://www.facebook.com/events/284905258882780/

[1] David Shields, Reality Hunger, New York City, Knopf, 2010.

[2] Nicole Aubert (dir.), L’Individu hypermoderne, ERES, 2004. 

 

En savoir plus
r1385_4_hommage_a_jean_nicolas_22_mars_19_500.jpg

table ronde - hommage à Jean Nicolas, historien de la Savoie et de la conscience sociale

Vendredi 22 Mars - 18h-20h


Amphithéâtre Decottignies
Présidence Université Savoie Mont Blanc
27 rue Marcoz, 73000 Chambéry

Table ronde animée par Frédéric Meyer, professeur d’Histoire moderne à l’Université Savoie Mont Blanc, avec Emilie-Anne Pépy, maîtresse de conférences d’Histoire moderne, Sylvain Milbach, maître de conférences-Hdr d’Histoire contemporaine et Jean-Yves Champeley, Prag - docteur en Histoire moderne.

En savoir plus
r1383_4_affiches_seminaires_paysages_7_mars_19_v2_500px.jpg

Séminaire Paysages

 

« Paysages impartageables. La fabrique de l'acceptation sociale par les chartes de parcs nationaux alpins français »

Lionel Laslaz (MCF HDR, Laboratoire EDYTEM, Université Savoie Mont Blanc),


Jeudi 7 mars 2019

14h-16h

Salle 10011

campus de Jacob-Bellecombette, bâtiment 10

entrée libre


contact: dominique.pety@univ-smb.fr

En savoir plus
r1363_4_affiches_seminaires_paysages_v3_500px.jpg

Séminaire Paysages

« Représenter la montagne à la Renaissance, entre paysage et cartographie (XVe-début XVIIe siècle) ».

Jeudi 31 Janvier - 14h-17h

Salle 10011

 

Le séminaire « Paysages » du LLSETI (Axe 1 Héritages, milieux, médiations, Equipe « Humanités environnementales »)  favorise la confrontation disciplinaire autour des définitions, des représentations et des méthodologies appliquées à la notion de paysage.


La séance du 31 janvier 2019 (14h-17h, salle 10011) accueille deux historiens du Laboratoire LARHRA (UGA, Labex ITEM), Stéphane GAL et Perrine CAMUS : « Représenter la montagne à la Renaissance, entre paysage et cartographie (XVe-début XVIIe siècle) ».

 

 

En savoir plus
page précédente 4 5 6 7 8 page suivante